AILLEURS / ELSEWHERE

Du 13 Juillet au 26 Août 2017
Evan Sabourin

Evan Sabourin (1979 - 2016) était un artiste autodidacte né à Saint-Jean Baptiste, au Manitoba, une petite communauté agricole juste au sud de Winnipeg. Inspiré par la culture punk et outsider, l’œuvre horrible, hilarante et auto-déprimante de Sabourin explore les thèmes de la perte, de l’histoire, de la politique, de l’auto-assistance, de la dépendance et de la récupération.
Sabourin a passé plus de dix ans à voyager dans des trains de marchandises et à vivre dans des communautés punk et artistiques en Amérique du Nord. En fin de compte, il a décidé de retourner chez lui, à Saint-Jean, où il a travaillé sur la ferme familiale et a passé ses soirées et week-ends dans son studio derrière sa maison. Dessiné pour trouver des matériaux et des procédés peu coûteux, les premiers travaux de Sabourin s’appuyaient sur la photocopie et la sérigraphie pour créer des motifs en couches et répétitifs. À mesure qu’il s’étendait des travaux sur papier à la sculpture, Sabourin a commencé à construire des formes de bois récupéré qui faisaient référence à des concepts extraits des périodes de remise en forme comme la «roue du bien-être». Les sculptures circulaires qu’il a faites pendant cette période, peintes avec des peintures et décorées avec Les rubans, sont à la fois belles, ironiques, drôles et tristes. Tout au long de sa vie, que ce soit en dessinant des voleurs punk ou en travaillant sur ses installations conceptuelles plus récentes, Sabourin était un créateur prolifique, généreux avec son esprit et son honnêteté inébranlable.
Joignez-vous à La Maison des Artistes Visuels francophones pour une exposition d’une sélection des œuvres de Sabourin des années 1990 à jusqu’au années 2010, y compris les bandes dessinées dessinées à la main, les magazines, les tee-shirts sérigraphiés, les assemblages d’objets trouvés, les sculptures en bois, les peintures et les dessins.
––––––––––––
Evan Sabourin (1979 – 2016) was a self-taught artist born in Saint-Jean Baptiste, Manitoba, a small agricultural community just south of Winnipeg. Inspired by punk and outsider culture, Sabourin’s gruesome, hilarious, and self-deprecating oeuvre explores themes of loss, history, politics, self-help, addiction and recovery. 
Sabourin spent over ten years traveling on freight trains and living in punk and art communities across North America. Ultimately, however, he decided to return to his home, Saint-Jean, where he worked on the family farm and spent his evenings and weekends in his studio out behind his house. Drawn to found materials and inexpensive processes, Sabourin’s early works relied on photocopying and seriography to create layered and repeating motifs. As he expanded from works on paper to sculpture, Sabourin began to build shapes from salvaged wood that referenced concepts gleaned from stints in rehab like the “wellness wheel.” The circular sculptures he made during this period, painted sparely with house paint and decorated with ribbons, are at once beautiful, ironic, funny, and sad. Throughout his life, whether drawing punk fliers or working on his more recent conceptual installations, Sabourin was a prolific maker, generous with his wit and unflinching honesty.
Please join La Maison des Artistes Visuels Francophones for an exhibition of a selection of Sabourin’s works from the 1990s through the 2010s, including hand-drawn comic books, zines, silkscreened t-shirts, found object assemblages, wood sculptures, paintings and drawings.

Commissaires / Curators : Andrea Roberts et Gabrielle L’Hirondelle Hill