. Seream

///ENGLISH FOLLOWS

Seream est un artiste que l’on pourrait qualifier de « total » : poète, interprète, performeur, comédien, metteur en scène, et ici peintre. Peu importe le médium, il trouve dans ces différents outils et supports d’expression autant de manières de déployer un langage, son langage, tantôt teinté de sonorités onctueuses et tranchantes, parfois floqué de couleurs acryliques vibrantes. 

Véritable autodidacte, Seream troque il y a un peu plus de 20 ans une vie professionnelle (ar)rangée pour la poésie, et s’en empare pour bousculer la surface du monde. Seul ou associé, il édite ainsi nombreux recueils, multiplie les collaborations avec d’autres poètes, mais aussi des musiciens, peintres et illustrateurs (Les Livres Fauves, La Tribune du Jelly Rodger…). 

La peinture devient alors une « nouvelle forme d’expression poétique » - selon ses propres termes -, complémentaire de l’écriture, inhérente même. L’une alimente l’autre, en vases communicants sororaux. Les formes figuratives, colorées, tantôt drôles, insolites, accessibles, naïves, art brut, jouent les « prolongations de [sa] poésie », et comme celle-ci, s’arriment à différentes surfaces : toiles, rouleaux, cartons, bois, objets… Pour mieux résonner avec leurs regardeurs. 

Les œuvres de Seream ont fait l’objet de plusieurs expositions, individuelles et collectives, en France. Cette exposition est la première présentation canadienne de son travail.

///

Seream is an artist who could be called “total”: poet, performer, performer, actor, director, and here painter. Regardless of the medium, he finds in these different tools and mediums of expression as many ways to deploy a language, his language, sometimes tinged with smooth and sharp sounds, sometimes flocked with vibrant acrylic colors.

True self-taught, Seream trades a (ar)ranged professional life for poetry a little more than 20 years ago, and seizes it to shake the surface of the world. Alone or associated, he publishes many collections, multiplies collaborations with other poets, but also musicians, painters and illustrators (Les Livres Fauves, La Tribune du Jelly Rodger…).

The painting then becomes a “new form of poetic expression” - in its own words - complementary to writing, inherent even. One feeds the other, in communicating sororal vases. Figurative forms, colorful, sometimes funny, unusual, accessible, naive, art brut, play the “extensions of [his] poetry”, and like this one, they bind to different surfaces: canvases, rolls, cardboard, wood, objects … to better resonate with their viewers.

Seream’s works have been the subject of several solo and group exhibitions in France. This exhibition is the first Canadian presentation of his work.